Les bases de l’aromathérapie


Qu’est ce qu’une huile essentielle?

 

Parmi les 8OO OOO espèces de plantes présentes sur notre Terre, environ 10% possèdent des sortes de « glandes » remplies d’essences. On les appelle les « Plantes aromatiques ».

ylangCes glandes sont présentes au niveau de leurs feuilles, de leurs fleurs mais aussi dans leurs graines, leurs rameaux, leur tronc… Les essences volatiles présentent dans ces glandes sont responsables de l’odeur plus ou moins agréable de ces plantes. Qui n’a jamais senti l’odeur prenante des eucalyptus ou des pins, d’une orange que l’on ouvre ou la senteur apaisante d’un brin de lavande ! C’est grâce à l’eau, à l’air et au soleil que ces essences sont créées.

 

A quoi servent-elles ?

 

Les plantes fabriquent ces substances pour se protéger des parasites, pour attirer les insectes pollinisateurs, pour communiquer entre elles… C’est pourquoi ces substances sont douées de propriétés diverses et variées.

 

Comment peut on les utiliser et à quoi pourraient-elles bien nous servir ?

 

Les plantes ont toujours été utilisées par l’Homme pour se nourrir, se soigner, se défendre, se protéger…
Elles sont utilisées de nos jours en parfumerie, en cuisine, en parfum d’intérieur et diffusion, pour les soins du corps ou des cheveux mais aussi et de plus en plus pour traiter certaines maladies ou diminuer certains symptômes. La thérapie utilisant les essences végétales s’appelle l’AROMATHERAPIE.
Ces essences ont de nombreuses actions que ce soit au niveau de notre corps mais également au niveau de notre comportement et de nos émotions. Quel composé chimique peut en dire autant !

argan-huile-essentielle

Comment faire pour isoler ces essences de la plante ?

 

On peut obtenir directement l’essence aromatique d’une plante par pression et séparation de l’eau et de l’essence (centrifugation et filtration). C’est le procédé utilisé pour l’obtention des essences de zestes d’agrumes (Pamplemousse, Mandarine, Citron, Orange, Bergamote…). On parle alors « d’essence aromatique. »
Le deuxième procédé utilisé est la distillation par la vapeur d’eau (cf lien vers le procédé de distillation plus bas). On obtient alors une « huile essentielle » ainsi qu’une eau aromatique également appelé hydrolat (ou eau florale lorsqu’on distille uniquement des fleurs).
Ces procédés ne sont pas nouveaux, ils sont utilisés depuis des millénaires par de nombreuses civilisations pour bénéficier des pouvoirs extraordinaires de ces plantes. Les orientaux utilisaient les huiles essentielles pour stopper les épidémies, soigner les malades, conserver les corps après la mort (c’est dire les propriétés anti-vieillissement de certaines huiles essentielles !) …alors que les occidentaux s’en servaient comme offrande dans les rituels sacrés, en massages aromatiques, en désinfections des habitations…

 

Propriétés et critères de qualité des huiles essentielles

 

Pour bien utiliser les huiles essentielles, il faut bien les connaître et les comprendre. Ces petites fioles odoriférantes possèdent des propriétés spécifiques et des compositions complexes.

 

Caractéristiques générales

 

Les huiles essentielles ont comme caractéristiques communes d’être toutes volatiles (c’est pourquoi il ne faut pas laisser ouvert votre flacon d’huile essentielle trop longtemps car vous risquez de ne plus avoir grand-chose dedans au bout d’un moment !), lipophiles (elles « aiment » les graisses) mais sont non grasses (pas d’effet gras au toucher !). Elles sont également non miscibles à l’eau, c’est-à-dire qu’elles ne se mélangent pas avec l’eau (elles flottent en surface !)
Elles sont actives à très faibles doses (on utilise donc du goutte à goutte!)

flacons

Critères de qualité d’une huile essentielle

 

On obtiendra une huile essentielle de qualité si on utilise des plantes de qualité ! C’est pourquoi les plantes sauvages ou biologiques devront être privilégiées. La méthode d’extraction utilisée, le matériel choisi et le temps de distillation seront autant de paramètres à surveiller pour obtenir une « bonne huile essentielle ».
Les essences aromatiques sont en très petites quantités dans les plantes et il faut parfois plusieurs tonnes de plantes pour obtenir un litre d’huile essentielle. C’est pourquoi ces substances sont aussi précieuses et souvent assez onéreuse.

Une huile essentielle de qualité devra être :

100% naturelle : aucune molécule de synthèse chimique ne devra y être ajouté. L’huile essentielle doit provenir uniquement d’une plante. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas !

100% pure : aucune molécule ne devra être enlevé et aucun autre produit ajouté (huile essentielle déterpénées, rectifiées ou mélangées !).
100% intégrale ou complète : l’ensemble des substances aromatiques devront s’y retrouver (distillation complète).

 

Chémotypée ou botaniquement et biochimiquement définie : toutes les molécules présentes dans l’huile essentielle devront être connues, identifiée. Selon la terre de culture, l’exposition au soleil, la végétation avoisinante, les conditions climatiques… la fraction aromatique d’une plante donnée sera plus riche en certains composants. C’est ce qui définit le chémotype ou « l’empreinte végétale » de la plante.
Dénomination des huiles essentielles

 

Chaque huile essentielle est définie par son nom en latin (genre et espèce). C’est ce qui permet de les différencier.

Exemple : Thymus vulgaris CT thymol

                     Genre Espèce Chémotype

Il est également important de connaître la partie de la plante distillée car selon la partie de la plante utilisée, on obtiendra des huiles essentielles aux compositions et odeurs complètement différentes.

Exemple :

Citrus aurantium variété amara OP (= organe producteur) feuille : Huile essentielle de Petitgrain bigarade
Citrus aurantium variété amara OP fleur : Huile essentielle de Néroli

 

Compositions des huiles essentielles

 

Les huiles essentielles sont composées d’une dizaine à plusieurs centaines de molécules différentes (plus de 300 molécules différentes dans l’huile essentielle de Sauge sclarée !). C’est cette composition unique qui confère aux huiles essentielles leurs propriétés si spécifiques. Certaines molécules ont des propriétés anti-bactériennes, antifongiques ; d’autres des activités anti-inflammatoires ou décongestionnantes, calmantes ou toniques… Ce mélange si spécifique et inimitable donne aux huiles essentielles ces propriétés si étonnantes ! La nature est bien faite !

On comprend mieux l’engouement actuel pour ces substances naturelles !

Je recommande certains ouvrages vraiment pas mal: