Les bienfaits des produits de la ruche


Depuis des millénaires, l’Homme a utilisé le miel pour se soigner. Avec l’utilisation des ruches, l’Homme a découvert également les vertus de la gelée royale et du pollen.

L’apithérapie, qui est le soin par les produits récoltés, transformés ou sécrétés par les abeilles, est une méthode qui fut très utilisée par les anciens et dont les vertus sont désormais de plus en plus étudiées.

 

melange

 

Et si on allait faire un petit tour du côté de ce monde merveilleux et si particulier qu’est la ruche !

 

Le miel

 

Tout le monde le connaît étalé sur une tartine de pain beurré ou ajouté dans une tasse d’infusion mais on ne l’utilise plus comme nos anciens qui s’en servait régulièrement que se soit en l’avalant ou en l’appliquant sur la peau pour se soigner ! Et pourtant de nombreuses études confirment l’usage du miel pour ses propriétés antiseptiques.

Élaboré par les abeilles travailleuses à partir du nectar des fleurs récoltées, le miel est un formidable succédané du sucre blanc car il est moins calorique et plus riche en éléments bénéfiques…. Il est même conseillé aux diabétiques pour équilibrer leurs glycémies !

 

Les arômes, la couleur et la texture du miel varient considérablement selon sa provenance. On trouve du miel d’acacia, de tilleul, de lavande, de forêt, de thym, de romarin, de châtaignier…

 

miel-sapin-vosges

Dans les Vosges, nous avons la chance d’avoir un formidable miel de sapin AOC (Appellation d’Origine Contrôlé). Plus le miel est foncé, plus il contient des polyphénols aux propriétés anti-vieillissement.

 

 

 

 

Selon les miels utilisés, ils auront des propriétés différentes mais ils ont tous en commun des actions antiseptiques (par production d’eau oxygénée), cicatrisantes, anti-inflammatoires et exfoliantes.

 

UTILISATIONS:

Le miel peut être utilisé par voir orale : pour adoucir une gorge irritée (miel + lait en cas d’angine), pour stopper le hoquet de bébé (une noisette sur la tétine de bébé) ou pour sucrer des desserts (miam, miam :)).

Par voie cutanée, on s’en servira pour apaiser un coup de soleil, soulager une brûlure, diminuer les démangeaisons d’une piqûre d’insecte, atténuer un bouton d’herpès ou traiter les peaux acnéiques. Le miel de romarin, appliqué en couches épaisses et rincer au bout de quelques heures, sera utilisé dans le soin des hémorroïdes.

 

Exfoliant naturel, il peut être ajouté dans les masques pour les peaux sèches ou dans les gommages maison (avec sucre et huile d’amande douce). On le retrouvera aussi dans les soins pour les cheveux. Vous n’avez plus de labello à la maison : pas de panique ! Le miel fera un parfait stick à lèvres ! En plus ça brille (pour vous mesdames) et ça sent bon !

 

CONSEILS : Prendre en priorité des miels français donc non modifiés et de culture biologique. Vous aurez ainsi la garantie d’avoir du miel de bonne qualité sans la présence de pesticides ou de composés toxiques. Vous avez sûrement des apiculteurs non loin de chez vous qui vendent leurs miels !

Attention ne pas donner de miel à manger aux enfants de moins de 1 an (risque de botulisme).

A part ça, vous pouvez l’utiliser très souvent alors ayez-en toujours un pot à la maison !

 

PS : Il existe en pharmacie des miels stériles utilisables pour le traitement des escarres et des plaies infectées résistantes. Ils sont de plus en plus utilisés en milieu hospitalier et disponible en pharmacie mais non remboursés malheureusement! REVAMIL* , MELECTIS, MEDIHONEY. Bien sûr on peut utiliser le miel alimentaire mais encore faut-il être sûr de sa qualité.

 

La gelée royale

 

La gelée royale est une substance blanchâtre produite dans les glandes spécifiques des abeilles ouvrières (situées au niveau de leurs têtes). Elle est élaborée pour nourrir notamment une des abeilles pour qu’elle devienne à vie la reine de la ruche ! Cette reine aura pour fonction principale de pondre suffisamment pour permettre la pérennité de la colonie.  Elle peut pondre jusqu’à 2000 œufs par jour.

Une larve de reine multiplie son poids par environ 1700 en 5 jours seulement, c’est dire le pouvoir extraordinaire de cette substance ! Cette nourriture spécifique permet à cette abeille privilégiée de vivre plus longtemps que les autres (1,5 mois jusqu’à 6 mois pour les ouvrières et environ 6 ans pour la reine !)

La gelée royale est composé de protéines (acides aminés essentiels et enzymes spécifiques), de glucides, de lipides (dont le 10 hydroxy-2-décanoïque aux propriétés rajeunissantes), des minéraux (potassium, calcium, sodium, fer, cuivre et manganèse), des vitamines (vit. B5 surtout) et des molécules aux propriétés antiseptiques et antifongiques.

Véritable coup de fouet, elle pourra être utilisée par tous : enfants, femmes enceintes, personnes âgés et malades.

Elle retarde les effets du vieillissement, rééquilibre le psychisme, stimule l’immunité, lutte contre les infections… Elle est, de plus, douée de propriétés anticancéreuses, anti-cholestérolémiantes, antihypertensives…

Elle est également utilisée en cancérologie pour son effet protecteur et anti-fatigue (rien que ça !)

 

UTILISATIONS:

500 mg à 1 g de gelée royale fraîche si possible (ou lyophilisée) à prendre avant le petit déjeuner pendant 4 à 6 semaines.

 

gelee

PS:Toujours augmenter les doses progressivement pour limiter les éventuelles allergies possibles.

 

Le pollen

 

Le pollen est récolté par les abeilles au niveau des fleurs, transporté sur leurs pattes arrières sous forme de petites pelotes dont la couleur varie en fonction des fleurs butinées. Chaque pelote de pollen, résultant du butinage par une abeille de centaines de fleurs, est formée de plusieurs millions de grains et pèse de 15 à 25 mg! L’abeille ouvrière en rapporte environ une vingtaine par jour.

Il est composé de vitamines, minéraux, glucides, protéines, anti-oxydants…

Il est utilisé pour stimuler l’immunité, lutter contre la fatigue, diminuer le stress, favoriser l’appétit, lutter contre l’hypercholestérolémie, améliorer la mémoire… Il diminuerait même les bouffées de chaleur !

La récolte s’effectue à l’aide d’une « Trappe à pollen » dont le fonctionnement est simple. Le plus souvent elle est intégrée au plancher de la ruche (trappe de fond). L’entrée de la ruche est obstruée par une grille comportant des trous de 5 mm de diamètre permettant le passage d’une seule abeille par trou à la fois. Ce système permet de récupérer environ 10 % de la récolte totale de pollen de la ruche.

 

article_ruche_1

 

 

Le pollen devra subir un nettoyage après sa récolte pour retirer les impuretés : c’est le triage du pollen récolté, le plus souvent manuel, par l’apiculteur.

On trouve à la vente des barquettes de pollens frais sous azote, qui devront être gardé en congélation ou au freezer. L’idéal car on conserve l’ensemble des substances bénéfiques du pollen dont les lactoferments et les substances antiseptiques. De plus le produit n’est pas altéré ni par la lumière ni par la chaleur qui détruisent une partie des vitamines et des substances fragiles. Les pollens frais agissent sur le système digestif, en stimulant les fonctions gastriques. A éviter bien sûr en cas d’allergie avérée aux pollens et/ou aux produits de la ruche.

 

On retrouve pollencependant plus couramment le pollen sous forme séchée en pots en verre contenant 125 ou 250 g de pollen sec.

 

 

 

 

Le pollen séché :

Le séchage du pollen peut s’effectuer par exposition à la chaleur naturelle à l’abri du soleil sur des tamis, ou en étuve d’environ 24 heures à 40°C. Cette dernière méthode tend à garder un maximum de qualité au pollen, dont les pelotes sont beaucoup moins dures que celles traitées par la chaleur ou séchées naturellement.
Une synergie naturelle d’action existe entre pollens et fruits ! Le pollen se mélange très facilement à de nombreux aliments et participe ainsi à votre hygiène de vie alimentaire. La présence de pollens améliore les salades composées, vertes, les potages, diverses préparations culinaires, dont les desserts glacés. Compotes de fruits enrichis en pollen sont un moyen simple sain et agréable pour consommer du pollen séché.

 

UTILISATIONS:

Pour les adultes : 1 cuillère à soupe le matin pur ou mélangé dans un yahourt ou un peu d’eau ou de jus de fruit. Cure de 4 à 6 semaines

Pour les enfants : 1/ 2 à 1 cuillère à café le matin.

 

La cire d’abeille

 

La cire est secrétée sous forme d’écailles par les huit glandes cirières situées sur la partie interne de l’abdomen des abeilles ouvrières. Les écailles de cire sont malaxées et mélangées à la salive de l’abeille ouvrière.Ceci facilite la construction des rayons et l’operculation des alvéoles pleines de miel.
La cire d’abeille est de nature lipidique avec une composition tout à fait particulière comprenant : des lipides, des alcools, des pigments provenant surtout du pollen, de la propolis…La cire, à la température de 20°C est solide. Elle devient cassante à des températures inférieures à 18°C. Vers 35 à 40°C, elle est plastique. Son point de fusion est proche de 65°C.

La cire nouvelle dite « vierge » est blanche et brunit avec le temps! Des pigments naturels provenant des pollens colorent la cire généralement en jaune voire en d’autres couleurs : orange, marron, rouge, sans conséquences pour sa qualité. La cire est totalement insoluble dans l’eau.

 

UTILISATIONS:

La cire est utilisée seule ou associée à d’autres corps gras comme le beurre de cacao, la lanoline voire de la vaseline ou de la paraffine pour la confection de crème, de lotions et même des rouge à lèvre !

Sous forme microcristalline, la cire est un agent protecteur galénique dans les enrobages de bonbons et de médicaments.

Des boules Quies de protection auditive, en passant par les capsules, pilules, suppositoires, onguents, savons, liniments, thériaque, moules dentaires, élément de chirurgie ostéo-articulaire, etc., la cire est irremplaçable et utilisée partout!

 

cire

 

L’usage de la cire dans l’industrie est multiple et très varié ! De la fonderie aux industries de pointes, en passant par le textile , la cire imperméabilise, éclaire, traite, encaustique, protège…

De tous les produits de la ruche, la cire d’abeille est celui qui est le plus utilisé. La production mondiale annuelle est de l’ordre de cent mille tonnes sachant qu’une ruche en bon état peut produire de 3 à 5 kg de cire par an…

 

La propolis

 

La propolis est une substance résineuse collectée par les abeilles ouvrières sur les bourgeons des arbres pour protéger la ruche.
En effet, les arbres pour protéger le bourgeon (système immature sans défense) l’enduit d’une couche résineuse qui va le défendre contre la plupart des attaques bactériennes, mycosiques, virales, associé à un effet répulsif envers certains insectes prédateurs. La ruche va utiliser ces résines complexes pour se défendre.

La colonie pour survivre a besoin de lutter contre toutes formes d’agressions pouvant porter atteinte à son existence (bactéries, parasites, virus, mais également insectes voire petits rongeurs). Les abeilles récoltent la propolis quand la température est voisine de 18-20°C. Les ouvrières la modifient en la malaxant avec leurs pièces buccales tout en y incorporant leurs propres secrétions. Elles colmatent tous les trous de la ruche avec cette substance assurant ainsi son étanchéité et son asepsie. Elles font de même avec tout objet ou intrus immobile se trouvant dans la ruche.

 

article_miel_8

 

L’ouverture qui se trouve à l’entrée de la ruche, est constamment ajustée et remodelée à l’aide de propolis afin d’adapter ses dimensions et son orientation en fonction des conditions climatiques. Ce passage constitue par la même occasion une sorte de chambre de stérilisation à l’entrée de la ruche, d’où le nom propolis qui signifie, en grec «devant» (pro) la «cité» (polis).

 

UTILISATIONS:

La propolis est de plus en plus retrouvé dans les sprays buccaux pour les angines. On retrouvera les indications propolis rouge ou verte. Ceci indique la provenance de la propolis utilisée car il existe de nombreuses sortes de propolis dont la couleur et la composition seront fonction de la zone géographique où se trouve la ruche, des végétaux et des arbres présents aux alentours. En effet, à défaut des plantes nécessaires à l’élaboration de la propolis, l’abeille utilisera des matériaux de substitutions plus ou moins nocifs pour elles et pour la santé humaine (bitume, vernis, huiles minérales, etc.).
Les propolis les plus fréquentes sont la propolis européenne issue majoritairement des peupliers et du marronnier. La propolis verte du Brésil provient de Baccharis dracunculifolia, la propolis rouge provenant de Dalbergia. A coté de cela, vous trouverez toutes sortes de propolis, résultant d’un assemblage complexe de résines de végétaux plus ou moins bien identifiés présents sur l’écosystème de la ruche

Selon la technique employée pour récolter la propolis, on obtiendra des substances de plus ou moins bonne qualité !

En règle générale, la propolis est constituée de 50 à 55% de résines et baumes, de 30% de cire et acides gras, de 10% d’huiles essentielles, de 5% de pollen et de 5% de substances organiques et minérales. Parmi ces substances organiques, on trouve beaucoup de flavonoïdes et autres composés phénoliques, des minéraux et des vitamines. Grâce à l’action de l’abeille et la présence de pollen, la propolis contient également quelques sucres, des enzymes et des acides aminés.

 

On retrouve en pharmacie  et en magasins bio des gammes françaises qui sont spécialisées dans les produits de la ruche : Ballot-flurin*, Aragan*…

En pharmacie, vous pourrez également trouvé une gamme spécifique pour le soin des pieds à base des produits de la ruche : APIVITA*

 Alors convaincus des bienfaits des produits de la ruche?

Elles sont quand même importantes ces petits bêtes! Alors préservons-les et utilisons tout ce que la nature peut nous apporter pour être en bonne santé.

Références :

– http://apitherapiefrancophone.com

– J.L Boesch (AFAP). La gelée royale. Phytothérapie européenne n°91.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *