Médicaments et effets secondaires


gelules Et oui tous ces médicaments que nous utilisons possèdent des effets secondaires plus ou moins gênants. Hormis les troubles communs du type: nausées, troubles digestifs, fatigue… qui sont répertoriés dans quasi toutes les notices de boîtes de médicaments, je vais vous donner une liste de médicaments avec leurs effets secondaires qu’il fait bon de connaitre et lorsque je pourrais, je tâcherai de vous donner des astuces pour y remédier!

C’est parti!

  • Médicaments contre le cholestérol

Statines:  Crestor*, simvastatine…

Effets secondaires: troubles musculaires de type douleur…

Il est recommandé de faire un dosage de CPK (Créatine PhosphoKinase) qui permet de diagnostiquer une atteinte musculaire. Vous pouvez prendre du Coenzyme Q10 qui diminue les douleurs dues aux statines.

  • Médicaments contre l’hypertension

IEC=Inhibiteurs de l’enzyme de conversion: énalapril, périndopril, lisinopril…

Effets secondaires: Toux sèche dans 15% des cas, troubles du goût…

Pour la toux, il faut estimer la gêne car seul l’arrêt du traitement, stoppe la toux.

Pour les troubles du goût (=dysgueusie), ils peuvent disparaître au bout de quelques semaines.

Inhibiteurs des canaux calciques: amlodipine, nifédipine, nicardipine…

Effets secondaires: maux de tête, gonflement des jambes, vertiges…

  • Somnifères

Benzodiazèpines: zolpidem, zopiclone, Seresta, lormétazépam, bromazépam…

Effets secondaires: faiblesses musculaires, accoutumance…

Normalement ces médicaments devraient être prescrits pour une durée maximale de 4 ou 12 semaines (c’est écrit sur la boîte!) mais tout le monde sait que Mamie a son somnifère prescrit depuis des années! D’ailleurs elle ne peux plus dormir sans et elle est même obligée d’augmenter les doses. Après on se demandera pourquoi Mamie est tombée sans raison apparente ou qu’elle devient démente (augmentation du risque de développer une maladie type Alzheimer). C’est le prochain scandale sanitaire, et pour le moment cela n’interpelle personne!

Il faudrait déjà se limiter à une utilisation occasionnelle et outre connaître les raisons du manque de sommeil, il serait plus judicieux de se faire prescrire de la teinture mère de valériane ou d’escholtzia ou d’utiliser des compléments type Isydormyl* ou Sédatif PC* ou Seriane nuit*…

  • Les antibiotiques

Si vous avez déjà une santé fragile ou si vous faîtes souvent des mycoses ou si vous prenez souvent des antibiotiques, pensez à faire une cure de probiotiques (bactéries vivantes pour recoloniser vos intestins) afin de vous protéger efficacement!

Les pénicillines: amoxicilline, amoxicilline/ac. clavulanique…

Effets secondaires: troubles digestifs type maux de ventre et diarrhées

Prenez de l’ultra-levure* en même temps que la prise de l’antibiotique. Ce sont des levures vivantes (et non des probiotiques!) qui éviteront la diarrhée et évitera que l’antibiotique détruisent aussi vos « bonnes bactéries », celles qui vous protègent, qui synthétisent les vitamines du groupe B, qui vous aident à digérer…

Une diarrhée après la fin du traitement
Une forme de diarrhée grave et exceptionnelle, la colite pseudomembraneuse, peut survenir après un traitement antibiotique. Cette affection se caractérise par l’émission de glaires et de fausses membranes (ressemblant à des lambeaux de peau) associées à des douleurs abdominales. La colite pseudomembraneuse peut apparaître plusieurs jours après l’arrêt du traitement antibiotique et nécessite un avis médical urgent.

Quinolones: norfloxacine, ciprofloxacine, ofloxacine…

Effets secondaires: photosensibilisation alors attention aux expositions solaires; tendinopathies (douleurs derrière le talon pouvant aller jusqu’à la rupture du tendon d’Achille), neuropathies (douleurs, fourmillements dans les jambes)…

Il faut écouter son corps et au moindre doute, appelez votre médecin!

La suite au fur et à mesure….

Maintenant on peut en tant que particulier déclarer officiellement la survenue d’un effet secondaire dû à un médicament ( ou l’inefficacité!), il suffit de se rendre sur le site de l’ansm (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé). Si tout le monde le fait, les autorités ne pourront pas dire  » on ne le savait pas! »

Voilà le lien: http://ansm.sante.fr/Declarer-un-effet-indesirable/Comment-declarer-un-effet-indesirable/Declarer-un-effet-indesirable-mode-d-emploi/%28offset%29/0

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *