Mycoses vaginales


ça gratte, ça pique, ça fait mal ou il y a des pertes importantes…. C’est peut être une mycose, c’est à dire des champignons le plus souvent Candida albicans qui s’installent dans votre vagin. Mais pas de panique, ça se soigne très bien et sans passer par le médecin.

D’où ça vient?

Cela vient le plus souvent d’un déséquilibre de la flore, c’est à dire que les bactéries qui vous défendent à cet endroit sont devenues déficientes. Un gros stress, une grosse fatigue, la prise d’antibiotiques, des vêtements trop serrés… peuvent déséquilibrer la flore.

Traitements

Il suffit d’acheter des ovules et une créme antifongique en pharmacie. Demandez de l’econazole, du lomexin* ou du monazol* remboursés (prix fixe en pharmacie!) plutôt que mycohydralin (pub TV).

Les ovules econazole LP agissent sur 3 jours. Une ovule le soir au coucher au fond du vagin et de la crème tous les jours pendant une bonne semaine: en quelques jours, ça ira mieux!

Attention, les anti-fongiques ne doivent pas être utilisés en même temps que les préservatifs ou les diaphragmes en latex (risque de rupture): c’est toujours bon à savoir!

Conseils

* attention au savon que vous utilisez pour votre hygiène intime: utiliser des gels adaptés qui respecte l’acidité du vagin.

En cas de mycose, vous pouvez utiliser PONCTUELLEMENT du Gyn-hydralin qui est un gel nettoyant intime au pH alcalin (qui lutte contre la prolifération des champignons) et qui contient du glycocolle, un actif anti-gratouille sur 12 heures. Donc une petite toilette le matin et une le soir et vous ne vous grattez plus du tout! Cela peut sauver de la détresse certaines femmes!

 

gynhydralin

* Si les mycoses sont récurrentes, refaites votre flore avec du Lactibiane candisis 10M du laboratoire Pilège par exemple ou tout nouveau: les capsules vaginales Gynophylus LP* qui vont réensemencer des bonnes bactéries directement dans votre vagin! A utiliser également pour toutes les femmes qui font une mycose à la suite d’un traitement antibiotique.

* Portez des vêtements en coton

* Evitez l’utilisation des tampons pendant le traitement

C’est pas si compliqué finalement!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *