Mon blog

Mes articles ….

La douleur

28 juin 2024 | Maladies - Médicaments

Une douleur est dite chronique dès lors qu’elle est persistante ou récurrente (le plus souvent au-delà de 6 mois), qu’elle répond mal au traitement et qu’elle induit une détérioration fonctionnelle et relationnelle. Cette pathologie souvent mal comprise touche plus de 12 millions de personnes en France.
Cela méritait bien un petit article !

La douleur

Fibromyalgie, endométriose, maladie de Lyme, spondylarthrite, cancer, diabète, polyarthrite … toutes ces maladies entraînent des douleurs chroniques difficiles à gérer au quotidien.

Mais il y a également toutes ces douleurs chroniques dont on ne connaît pas la cause et qui sont extrêmement difficiles à vivre. Les patients errent de médecin en médecin, de radio en scanner, de thérapeute en thérapeute à la recherche de l’origine de ce mal qui les ronge.

Mis sous anti-dépresseurs un peu rapidement, ou parfois carrément qualifié de fous, ces personnes se retrouvent alors seuls face à leur souffrance tant physique que psychique.

Toute douleur traduit une souffrance, quelle soit physique ou psychologique. Elle mérite d’être analysée, diagnostiquée et traitée correctement afin que chaque personne concernée puisse vivre dignement.

Pour toutes ces personnes qui se sentent seules…sachez que vous ne l’êtes pas. Je remercie par avance toutes les personnes concernées de prés ou de loin par cette situation. Je remercie par avance toutes les personnes qui pourront mettre un commentaire sur ce site même anonyme. Cela montrera que ceci n’est pas une théorie mais bien une réalité de plus en plus rencontrée.

En cas de douleurs devenant chroniques, il faut, dans un premier temps, consulter votre médecin traitant qui effectuera les examens nécessaires et indispensables pour trouver un diagnostic précis.
Si besoin, il fera appel à un ou des spécialistes pour trouver l’origine de vos douleurs.

Pour les patients en situation de complexité, le médecin traitant peut s’entourer d’une équipe de soins primaires (infirmier libéral, le masseur-kinésithérapeute, le pharmacien d’officine et un psychologue clinicien) et au besoin un spécialiste de second recours.

Cette équipe réalise alors une réunion de synthèse pluriprofessionnelle et élabore un projet personnalisé de coordination en santé (PPCS).

En cas de difficultés, le médecin traitant peut solliciter un service de l’interface des structures spécialisées en douleur chronique (SDC), via une hotline dédiée ou le formulaire d’adressage à une SDC, pour un soutien ponctuel : conseil, téléexpertise, téléconsultation, etc.

Vous pouvez également en parallèle consulter un étiopathe.
L’Étiopathie est une méthode qui vise à rechercher la cause des plaintes des patients, via une approche très simple et logique. Le corps est considéré comme une mécanique très complexe et aboutie, mais qui tombe quelque fois en panne. L’étiopathe est alors « l’ingénieur mécanicien du corps » qu’il étudie de manière approfondie afin de retrouver l’origine réelle de la panne, sans la confondre avec ses effets. Chercher l’origine du problème pour le régler et supprimer durablement ses effets indésirables, telle est la mission de l’étiopathe.

Dans tous les cas, ne restez pas seul face à cette douleur. Parlez-en à des personnes de confiance ou des thérapeutes qui seront vous écouter sans jugement et vous soutenir.

Structures nationales de lutte contre la douleur chronique.

Ces structures ne prennent en charge que les douleurs chroniques et permettent la collaboration de plusieurs spécialistes de disciplines différentes. Le rôle du médecin traitant est primordial pour pouvoir poser un diagnostic prècis.

https://sante.gouv.fr/soins-et-maladies/prises-en-charge-specialisees/douleur/article/les-structures-specialisees-douleur-chronique-sdc

association violence conjuguale

Adresse du site sur EPINAL :
31 Rue Thiers
88000 EPINAL

Médecin(s) responsable(s) SDC :

Dr. Philippe GRANDHAYE

Courriel(s)

Ecrire à : sec.douleur@ch-ed.fr
Ecrire à : philippe.grandhaye@ch-ed.fr

Numéro d’accueil téléphonique :
03 29 68 73 09

Vous pouvez également consulter certains sites pour tenter de trouver la cause à tant de souffrance :

https://symptomate.com/fr :
Le vérificateur de symptômes fait par des médecins pour tout le monde.
https://www.orpha.net/fr
Orphanet fournit des informations sur les laboratoires capables d’établir un diagnostic d’une maladie rare et qui disposent d’une compétence technique rare, ou du meilleur standard dans un pays donné.

https://www.interclud-occitanie.fr/outils-douleur/outils-devaluation-et-daide-au-diagnostic-douleur
Outils d’évaluation et d’aide au diagnostic de douleur

Et un site pour mieux connaître les parcours de soin des douleurs chroniques en France :
https://www.has-sante.fr/jcms/p_3218057/fr/parcours-de-sante-d-une-personne-presentant-une-douleur-chronique

 

Que faire par vous même ?

– Faîtes vous suivre dans tous les cas par des professionnels de santé.

– Parlez-en à votre entourage et faites-vous aider par un psychologue ou des thérapeutes.

– Envisagez la solution d’avoir besoin de médicaments et de traitement complémentaires.

– Luttez contre le stress, le surmenage qui aggravent les douleurs (facile à dire ! undecided)

– Préservez votre sommeil comme vous pouvez en adoptant des positions antalgiques et en intégrant des siestes « flash » dans vos journées.

Outils de lutte contre la douleur :

– Prenez les médicaments prescrits par votre médecin sans attendre d’avoir mal.
– Ne prenez pas de médicaments en auto-médication sans l’avis de votre médecin ou pharmacien (risque de surdosage)
Adoptez des techniques de relaxation (à tester : méditation, musicothérapie, art-thérapie, yoga…) Moi, je trouve que la musique et le galet morphée zen aide bien !)
Pratiquez une activité physique : souvent la douleur nous cloue au lit. Or, il faut se forcer à bouger pour diminuer la douleur. Sinon moins vous bouger, plus vous avez mal et plus vous avez mal, moins vous bougerez. Vous pouvez donc opter en accord avec votre médecin pour des activités telles que : yoga debout ou assis, natation, marche en extérieur, étirements doux, pilate, tai-chi…

Echelle de douleurs :

Pensez à noter sur une échelle de 1 à 10 l’intensité de votre douleur dans la journée et la nuit afin de repérer les outils efficaces et pouvoir ainsi gérer efficacement cette douleur.
On se rappele toujours lorqu’on a mal mais peu souvent lorsqu’on va mieux !
Une échelle de douleur permet d’analyser vos efforts dans cette lutte contre la douleur.

Echelle de la douleur extraite du site : https://www.maisondeskines.com/article/9625-douleur-br-le-cri-d-alarme-des-associations

Entretien écoute

Parce que nous ne savons pas à qui parler, parce que nous n’osons pas le dire à notre entourage, parce que nous avons besoin d’écoute…

Tarif : à partir de 15 €

Appelez au 07.81.30.99.73